Conseils de roller

Les différents types de rollers

Il y a déjà un choix à faire entre patins en ligne (inline rollers) et patins à essieux (quads).

Les quads paraissent plus stables, ce qui est vrai à l’arrêt. Mais dès que l’on roule, la faible longueur de leur platine les rend très instables. Et corollaire, ils sont très maniables, quand on sait s’en servir.

Les rollers (inline) paraissent plus instables en latéral, mais ils ont en général une chaussure qui monte beaucoup plus haut, qui rend la chute latérale anecdotique.

Quant au freinage, il est facilité par le tampon arrière des rollers, et impose de passer en marche arrière pour freiner en quads.

Vous l’avez compris, pour débuter, prenez des lines ; cela ne vous empêchera pas ensuite, dès que l’équilibre sera un peu plus assuré d’essayer l’un ou l’autre.

Un autre élément important dans un roller est la platine, ce qui maintient les roues. Elle doit être rigide, car sinon, les roues ont tendance à faire ce qu’elles veulent, et cela donne, dès que l’on prend un peu de vitesse, une sensation de flou, un peu comme en vélo, vous roulez avec des pneus vraiment dégonflés. Choisissez donc des platines en métal, le plastique étant à proscrire.

Quant aux roues, leur taille et leur dureté (la valeur s’évalue en « shore A », par exemple « 78A ») dépendent du type de pratique que vous souhaitez :

  • petites et dures pour le roller agressif
  • grandes et relativement tendres pour le fitness
  • moyennes et très tendres pour la pratique en salle (artistique, hockey, danse, etc.)

Il existe, chez un grand magasin de sport, un modèle enfant réglable sur 4 pointures à 60 € qui pourra vous faire beaucoup d’usage avant d’arriver à ses limites.

Le « fitness » (ou randonnée)

C’est le plus utilisé et le moins spécialisé. Les roues sont au moins de 80 mm, de dureté 78A à 85A, et surtout, le chausson doit être confortable pour ne pas blesser le pied lors de randonnées un peu longues. Le chausson peut être rigide, avec une bonne tenue du patin, ou souple, pour le confort. Au début, privilégiez le confort à la tenue du roller. Pour le diamètre, plus les roues sont grandes, plus elles facilitent la vitesse, au détriment de l’équilibre et du (re)démarrage.

La rampe (roller agressif)

Le chausson est très enveloppant et rigide pour une excellent tenue des patins, les roues sont petites pour être très maniables et dures, pour accepter les dérapages.

La course

Le chausson est très rigide, parfois même moulé à l’empreinte du pied, et laisse la cheville dégagée pour profiter de son rôle. Autant dire que ce n’est pas conseillé au débutant, qui va se la tordre au premier kilomètre. Les roues sont très grandes, 110, voire 125 mm de diamètre, et relativement dures. La platine qui porte ces roues est longue, et ne possède pas de tampon pour freiner. Les patins possèdent 5 roues (anciennement) ou 4 grandes (actuellement)

Roller-danse

Se fait majoritairement en « quads ». Les roues peuvent être lumineuses, et n’ont pas de spécificité particulière. La chaussure est haute, pour une bonne tenue du patin.

Le slalom

Demande des patins type « fitness », mais sans tampon, et à roues de diamètre standard (en général  80mm)

Le hockey

Se décline en deux disciplines :

  • le rink hockey
    • Se pratique en quads

Le chausson est rigide, et le patin comporte un frein tampon à l’avant.

  • le roller hockey
    • Se pratique en line

Le chausson est rigide et sans mousse intérieure, les roues sont petites (plus grandes que l’agressif tout de même), et il n’y a pas de frein tampon.

Pour aller plus loin :

http://www.rollerenligne.com/apprendre-le-roller

http://www.rollerenligne.com/catalogue-roller?id_rubrique=12&id_marque=&id_produit_genre=&annee=&roue_diametre=

http://www.rollerenligne.com/articles-545-comment-choisir-ses-rollers.html

https://www.pierrequiroule.fr/roues_roller.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *